Chirurgie des varices par Laser Endo Veineux L.E.V.

Posted on

“Un autre inconvénient non négligeable, c’est que la radiofréquence n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie, il est probable que cela évolue étant donné l’accord de la HAS.

Les actes à 100% et les CMU sont acceptés avec une copie de l’attestation de la prise en charge. Elle est en partie prise en charge par la sécurité sociale en fonction de la pathologie veineuse. Cette méthode devrait être mise dans les archives sauf pour quelques personnes (conflit d’intérêt) Le laser endoveineux ,L’opération est réalisée au cabinet du médecin. Elle impose un accord préalable sur l’éveinage chirurgical, opération prise en charge à 80%. Elle est prise en charge, après accord préalable de l’Assurance Maladie. Seul hic: ce traitement esthétique ne fait pas l’objet d’une prise en charge. Dès le 1er janvier 2016, le traitement des varices par laser ou par radiofréquence seront également remboursés par l’assurance de base. De plus, l’assurance de base prendra également en charge, à compter du 1er juillet 2016, les vaccins contre les papillomavirus chez les jeunes hommes de 11 à 26 ans. Or, bonne nouvelle, la prise en charge des varices a été grandement simplifiée ces dernières années.

Varices : pourquoi la sclérose par laser n’est-elle pas prise en charge par la Sécu ?

  • opération des amygdales et des végétations, respectivement amygdalectomie et adénoïdectomie
  • chirurgie des varices
  • arthroscopie du genou
  • opération de la cataracte​
  • extraction dentaire
  • chirurgie de la main

Mais au lieu d’obtenir une brûlure chimique de la veine malade par une mousse, cette fois, l’angiologue provoque une brûlure thermique par le laser ou par radiofréquence.

Elles sont traitées simplement par surélévation du membre et compression directe mais nécessitent la prise en charge de la  maladie variqueuse. Depuis le 1er août 2012, l’ablation des varices par radiofréquence fait l’objet d’une prise en charge. Une variante est la sclérose à la mousse, que certains préconisent maintenant aussi pour les varices plus importantes. C’est une maladie bénigne mais qui peut entrainer des complications si elle n’est pas traitée : Traitement des varices : Remarques sur la chirurgie au Laser Endoveineux : Mme Sylvie Goy-Chavent attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la prise en charge des varices par radiofréquence. Dans le cadre de la prise en charge des varices, nos voisins européens recommandent les traitements par radiofréquence. Rarement quelques heures après la séance pour les grosses varices une réaction inflammatoire est possible ; dans ce cas on conseille la prise d’un antalgique. Effectivement dans pratiquement tous les cas la chirurgie des varices est actuellement remplacée par des injections endovariqueuses de mousse faites sous contrôle échographique en cabinet médical. La chirurgie par LASER endoveineux n’est jamais prise en charge par la sécurité sociale ni par les mutuelles.

Pourquoi la sclérose par laser n’est-elle pas prise en charge par la Sécurité sociale ?

  • veines de plus de 2(voir 3)mm de diamètre
  • tronc veineux pathologique non tortueux
  • Longueur de tronç veineux à traiter d’au moins 10-12 mm

La sclérose échoguidée des varices est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Oui, la sclérose à la mousse réalisée en cabinet médical est prise en charge par la sécurité sociale. En quoi consiste le traitement LAFOS associant la rétraction thermique par laser couplée à la sclérose mousse ? Cependant, de bons résultats peuvent être obtenus – notamment par la sclérose à la mousse – même sur des varices à caractère pathologique. Après un bilan veineux et une exploration fonctionnelle des veines (ou écho-doppler), le médecin peut également proposer une prise en charge médicamenteuse. Lorsque les varices sont plus conséquentes , les patients sont référés chez Dr Benjamin Tatete , afin de réaliser un bilan par écho-doppler  et une prise en charge adaptée (cf ci-dessous). Cette technique vise à détruire les varices et les varicosités en injectant un produit sclérosant (liquide ou mousse) directement dans la paroi interne de la veine. Et,quelle est,la prise en charge pour la sclérose des varices , sachant qu’il prévoit au moins 2,séances? Mais les suites sont bien plus confortables qu’après la chirurgie par stripping.» Enfin, la sclérothérapie consiste à injecter dans la veine malade une mousse sclérosante qui détruit la veine. Le laser permet même d’étendre les indications à des patients plus fragiles ou âgés qui sont contre-indiqués pour la chirurgie.

La prise en charge de la chirurgie ambulatoire

  • La sclérothérapie consiste à injecter dans la veine affectée par une varice un produit irritant qui va la boucher. Ce produit peut être un liquide, ou plus récemment, une mousse.

Deux nouvelles techniques existent aussi, mais elles sont coûteuses et de disponibilté très limitée : il s’agit de la sclérose trans-luminale par endo-laser veineux ou par catheter de radio-fréquences.

La mousse sclérosante est alors préparée puis rapidement elle va être injectée sous contrôle échographique dans la veine à traiter. Cette méthode est prise en charge par la Sécurité Sociale. En théorie pratiquement toutes les varices peuvent être prise en charge par cette méthode, en pratique certaines indications sont meilleures que d’autres. Pour la veine grande saphène ou saphène interne, les traitement endoveineux par laser ou radiofréquence sont bien plus efficaces et recommandés. Lire la suite couvrant l’hospitalisation et la chirurgie ambulatoire prendra en charge tout ou partie des frais non remboursés par l’Assurance maladie, dans la limite des contrats souscrits. Lire la suite santé Humanis propose des garanties adaptées à vos besoins, notamment la prise en charge de la chirurgie et de l’hospitalisation, ambulatoire ou non. Bonne nouvelle pour les assuré(e)s, les nouvelles méthodes de traitement des varices sont remboursées depuis le 1er janvier 2016 par l’assurance obligatoire des soins (AOS, assurance de base). Une question qui mérite d’être posée : cette technique est aujourd’hui plus utilisée que la chirurgie ou les techniques thermiques (occlusion par radiofréquence ou laser endoveineux). Sur la base de cet examen et des souhaits du patients, le médecin proposera une sclérose, une chirurgie ou un autre technique comme le laser endoveineux.

Quelle prise en charge pour les bas de contention ?

L’absence de gêne post opératoire ou de contention prolongée autorise la prise en charge des varices à toute époque, été comprise.

peut être proposé ou une chirurgie conventionnelle par phlébectomie isolée du segment restant malade, ou une sclérose à la mousse peut être aisément réalisée. Le traitement non agressif des varices est devenue une réalité grâce à l’utilisation de techniques destructrices endo veineuses type Laser endo Veineux. C’est la raison pour laquelle le laser endo-veineux devrait être évité dans la portion distale de la jambe. C’est la raison pour laquelle le traitement par laser sur cette veine doit toujours être réalisé en anesthésie locale. Pour chaque patient, une demande de prise en charge sera effectuée. Elle joue à présent un rôle central dans la prise en charge des varices. La technique la plus efficiente dans le traitement des veines variqueuses est le laser et de très près la radiofréquence également. Traitement médical: hygiène de vie, contention Traitement chirurgical: stripping +/- phlébectomies Traitements endoveineux - chimiques: sclérothérapie liquide ou mousse - thermiques: laser endoveineux, radiofréquence, vapeur d’eau 4 Une varice ayant fait l’objet d’une sclérothérapie à la mousse n’est pas un candidat idéal pour la chirurgie ou les traitements endoveineux.

Chirurgie des varices par Laser Endo Veineux L.E.V.

Pour le laser, seule la partie clinique qui inclut l’utilisation du matériel est prise en charge, pas les honoraires du médecin.

Leur prise en charge associe : Il convient d’abord d’aller voir un angiologue pour faire un bilan doppler. La radiofréquence et le laser endoveineux sont des méthodes alternatives à la chirurgie conventionnelle pour le traitement des varices et de l’insuffisance veineuse superficielle. La SFP a lancé récemment une étude comparant, dans 2 groupes de 75 patients, sclérothérapie à la mousse et laser endoveineux pour l’occlusion de la petite saphène. Berne, 15.12.2015 - A partir du 1er janvier 2016, l’assurance obligatoire des soins (AOS, assurance de base) remboursera de nouvelles méthodes pour le traitement des varices. A partir du 1er janvier 2016, l’AOS prendra également en charge les coûts de traitement des varices par laser ou par radiofréquence.